Avec Agnès Dutheil… On PO-SI-TIVE !!!

Ce lundi 13 mars, à l’initiative de notre association de parents d’élèves (APEL) et dans le cadre de la semaine “parents-enfants”, près de 475 personnes se sont déplacées (parfois de loin) pour écouter Agnès Dutheil. Pendant 1h30, la formatrice en psychologie positive est venue nous donner des conseils sur l’autorité positive. C’est modestement que nous vous restituons cette petite synthèse :

“Etre autoritaire” ou “faire autorité”…

Agnès Dutheil a commencé par se pencher sur le passé et la manière dont l’autorité était perçue et communément acceptée il y a quelques décennies (et peut-être encore aujourd’hui). Elle a évoqué l’autorité hiérarchique imposée par des personnes habilitées et instituées : les parents vis-à-vis de leurs enfants, l’enseignant vis-à-vis de ses élèves, le patron vis-à-vis de ses salariés. L’expérience de Milgram prouve que que cette forme d’autorité tend à la soumission, privant l’individu de sa capacité à discerner et tendant à une dé-responsabilisation :

 

Nous voyons-là combien cette autorité peut conduire à la construction d’individus certes obéissants, mais niant leur capacité de discernement et les contraignant à rester dans un cadre défini. S’ils enfreignent les règles, ils sont PUNIS par l’autorité afin de le contraindre à rester dans le cadre. Ce type d’autorité conduit au mieux, à la soumission, sinon à des difficultés d’intégration sociale, à la délinquance ou à la révolte.

Alors de quelle autorité, Agnès Dutheil parle-t-elle ? L’autorité dite “positive” repose sur les fondements suivants: amour, bienveillance, confiance et empathie. Elle explique que “l’éducation positive vise à trouver une harmonie, fondée sur le respect des valeurs portées par les éducateurs (parents, enseignants…), dans laquelle chacun devient responsable de ses actes : les décisions prises sont valables pour tous, et les adultes responsables doivent être en cohérence avec ce qu’ils demandent aux jeunes.”*

Cette autorité ne dispense surtout pas de cadre, dont toute personne a besoin. Cependant, elle contraint l’enfant à passer de l’obéissance, à la responsabilité. Ainsi, les règles de vie collective peuvent être expliquées à l’enfant. Mieux ! Quand c’est possible, elles peuvent faire l’objet d’une co-construction, en cherchant à respecter les besoins de chacun (parent/enfant, enseignant/élève). Les règles étant écrites, reconnues et acceptées, l’enfant, le jeune exerce sa liberté de les respecter ou non. Il est donc face à des CHOIX.

Et si l’enfant, le jeune fait le mauvais choix ?

Si le jeune, fait le mauvais choix, il n’y a pas de punition, mais il découvre la SANCTION. Agnès Dutheil préfère même employer l’expression québéquoise : la CONSEQUENCE :

  • La sanction ou conséquence doit privilégier la “réparation” (ex : rendre l’objet dérobé)
  • La sanction ou conséquence peut être “naturelle” (ex : leçon non-apprise=échec à l’évaluation)
  • La sanction ou conséquence est cohérente (ex contraire : leçon non-apprise = 10 tours de cour !!!)
  • La sanction ou conséquence est proportionnée à l’erreur (ex contraire: leçon non-apprise = copie 50 fois !!!)
  • La sanction ou conséquence est, si possible, connue à l’avance.
  • La sanction ou la conséquence est une opportunité d’apprentissage.

Quelques conseils pour poser une sanction ou conséquence* :

  1. Prenez votre temps (pour permettre de faire descendre la pression)
  2. Faites preuve d’empathie : comprendre les raisons qui ont poussé l’enfant à… Comprendre son ressenti après son acte
  3. Verbalisez votre propre ressenti
  4. Rappelez la règle
  5. Proposez à l’enfant de réparer l’erreur qu’il a commise
  6. Si la réparation n’est pas possible, posez vous même la “conséquence” de l’acte

Pour terminer et compléter, nous vous livrons cette vidéo qui reprend en partiellement ce que nous avons entendu lors de la conférence. La deuxième partie de la vidéo évoque aussi la “pédagogie positive” à l’école :

 

*Un livre à lire : “La psychologie positive avec les enfants” Ed. Eyrolles (plus d’infos, cliquez ici)

Site web : www.lesateliersdupositif.fr

Les commentaires sont fermés.